Vous êtes ici : AccueilInformations pratiques

pratdumas

Horaires d'ouverture

Les moulins de Prat Dumas ouvriront leurs portes au public à partir du 1er juillet 2015.

 

Les moulins de Prat Dumas sont ouverts en juillet et en août, tous les jours, de 10h à 12h et de 14h à 18h.

 

Les visites sont toujours effectuées avec un guide.

 

Le parcours dure environ 60 minutes.

 

Pendant le reste de l’année, il est possible d'organiser une visite des ateliers pour les groupes, sur rendez-vous.

La visite

Chaque jour, dans les ateliers et dans les étendoirs du moulin des femmes et des hommes répètent ces gestes pratiquement inchangés depuis bientôt sept siècles. Nous vous invitons à découvrir ce savoir-faire ancestral des maîtres papetiers dans les moulins de Prat Dumas.

 

La visite guidée commence par l’église Saint Pierre du XIe siècle qui fait partie de l’histoire et du patrimoine du moulin. Le pape Clément V y séjourna. C’est lui qui demanda, en 1309, qu’on fabrique du papier pour le prieuré sur le site qui est aujourd’hui la propriété de la société Prat Dumas.

 

Cette église qui été désaffectée, et s’appelait alors l’église Saint Etienne, a été vendue par la commune à la société Prat Dumas en 1900, pour financer la construction de la nouvelle église Saint-Etienne.

Elle présente une fresque grandiose dans sa nef, un clocher-mur et un enfeu avec le sarcophage du chevalier de Marques, Hospitaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Il s’agit du seul enfeu portant la Croix de Malte en Périgord. 

La visite se poursuit avec la présentation d’une reproduction en taille réelle du moulin à eau qui servait à fabriquer le papier au Moyen Age. Il est composé d’une roue entrainant un arbre à cames qui actionne les  maillets pour broyer les chiffons et le marteau pour lisser le papier.

La visite continue dans les ateliers du Moulin des Barreaux où l’on fabrique du papier à la main au rez-de-chaussée. Au premier étage du moulin, se trouve la maison de maître et au dessus un séchoir de 250 m2. Le Moulin des Barreaux est alimenté en eau par un bief d'un kilomètre qui est la propriété de l’usine depuis le Moyen Age.

 

Voici les différentes machines et objets qui seront présentés au public afin de faire découvrir le monde des papetiers :

 Machine à fabriquer du papier filigrané : Longtemps employée dans les petites manufactures de papier de type familial, elle est particulièrement bien adaptée à la fabrication d'un papier aux fibres longues, donc très résistant. Elle permet la formation de filigranes ombrés de haute qualité, très recherchés pour les papiers de sécurité comme les billets de banque.

 -       Collection Prat Dumas de formes rondes anciennes pour filigranes : un filigrane (du latin filum, fil, et granum, grain) est un dessin qui apparaît sur certains papiers quand on les regarde par transparence.

 -       Pile hollandaise : toujours utilisée dans notre processus de fabrication, elle est mise au point aux Pays-Bas en 1673 et arrive en Périgord une centaine d’années plus tard. Elle réduit considérablement les opérations de défibration qui auparavant étaient réalisées avec la pile à maillets. Dans une cuve remplie d'eau, le déchiquetage du chiffon se réalise grâce à la rotation d'un cylindre hérissé de lames coupantes.

 -       nombreux types de papier d’art en vente sur place (chanvre, paille, coton,...)

-       machine à plisser de 1880 (invention Prat Dumas) et une machine à plisser entièrement automatisée (invention Mr Faura). Techniquement, le filtre en papier plissé est généralement placé sur un entonnoir à tige courte et de large diamètre.

-       presses du XVIIème siècle qui permettent d'éliminer le maximum d'eau de la feuille par essorage, pour augmenter sa solidité nécessaire pour un transfert sans casse vers la sécherie

-       les étendoirs ou sécheries sont des salles où on met sécher le papier sur des cordes

-    nombreuses autres machines et outillage utilisés par les papetiers, etc...

 

Une projection vidéo permettra au public de voir tout le processus de fabrication des papiers spéciaux Prat Dumas destinés aux laboratoires et à l’industrie.

L'Histoire de Prat Dumas

Il nous reste très peu de documents antérieurs à 1453 année de la fin de la Guerre de cent ans. C’est pour cela que pour rédiger l’histoire du Moulin des Barreaux on est obligé de chercher des informations ailleurs et procéder par recoupements.

La première fois que l’on parle de Couze c’est en l’an 1117. A cette époque un bourg n’a pas d’existence sans une église. Il est vraisemblable que c’est de cette époque que date l’église Saint Steff (Saint Etienne) construite à côté du moulin.

Les châtellenies de Couze et de Bayac sont rattachées à l’Archevêché de Bordeaux grâce à l’héritage de Mme Fine de Cosa (Couze) qui décède sans héritiers en 1304 et lègue ses biens à l’Archevêché.

Bertrand de Goth archevêque de Bordeaux depuis 1300 installe Bertrand de Marques à Couze pour s’occuper de ses biens en 1304. Serait-ce pour installer le premier moulin à papier ?

En tout cas, l’archevêque de Bordeaux Bertrand de Goth se rend personnellement à Choza (Couze) le 17 Septembre de la même année, ce qui nous montre l’intérêt qu’il porte à Couze.

L’année suivante en 1305 Bertrand de Goth est élu Pape sous le nom de Clément V.

En 1306 meurt Bertrand de Marques et sa fille Raymonde épouse le chevalier Jean de Serval qui prend la suite de l’administration des biens de Couze.

Dans l’église Saint Etienne de Couze et dans la nef principale, on peut voir la pierre mortuaire gravée commémorative du décès du chevalier de Marques.

Dans la chapelle du côté sud, sur la clef de voûte, on peut voir l’écusson des Serval,le chat sauvage ou chat servié. Ce qui nous porte à croire que cette partie de l’église date d’après 1306.

Dans les années 1309-1310, en Angleterre, on achète régulièrement du papier pour faire les comptes « d’une qualité médiocre » qui était appelé papier de Bordeaux. A Oxford aussi on utilise du papier de la même qualité moyenne que celle des « coutumes de Bordeaux ».

Tout nous porte à croire que ce papier d’une qualité très moyenne provient d’un moulin peu expérimenté de la région de Bordeaux. La communication fluviale de Couze vers Bordeaux étant importante, nous pouvons supposer que le papier dit de Bordeaux provenait de Couze.

Nous avons pour confirmer l’existence d’un moulin à papier à Couze en 1309 le compte-rendu d’une procédure judiciaire de 1470 où il est question d’un acte de transaction d’un « déjà vieux » Moulin des Barreaux anciennement appelé Moulin Servil ou Serval.

En 1459 Marguerite de Serval, fille de Bernard de Serval et petite fille de Jean de Serval, ayant épousé un certain Bosredon, prête hommage à Artus de Montauban archevêque de Bordeaux et le Moulin des Barreaux revient à l’Archevêché. En 1471 le seigneur de Gontaut vend au chambellan du duc d’Aquitaine Patrice Foucault la Châtellenie de Couze.

Les moulins de Couze sont peu rentables et ils deviennent la propriété des maîtres papetiers qui les exploitent.

En 1685 la Révocation de l’Edit de Nantes provoque la fuite des maîtres papetiers Huguenots en Hollande mais ils laissent dans les moulins des membres de la famille convertis qui continuent à produire du papier. A partir de cette date, une partie très importante de ce papier est exportée à Amsterdam. C’est le début de la fabrication du papier de Hollande aux armes d’Amsterdam dans le Moulin des Barreaux et dans les autres moulins de la Couze.

Entre 1790-1820, avec la révolution et les guerres napoléoniennes, les exportations se font rares et la production de papier périclite dans la vallée.

Beaucoup de moulins de Couze tardent à se moderniser et certains ferment.

Vers 1880 Monsieur Prat propriétaire du Moulin des Barreaux commence à expérimenter avec un pharmacien de Bergerac l’utilisation d’un nouveau type de papier pour filtrer les préparations médicinales. Il invente un papier filtre à forme ronde qui, plissé à la main, fait la prospérité de sa famille et de Couze. L’alliance par mariage avec la famille DUMAS propriétaire d’un moulin, donne naissance à la dynastie PRAT-DUMAS qui devient la référence des papiers filtres en France et en Europe pendant plus d’un siècle.

Aujourd’hui la société PRAT-DUMAS continue la fabrication de papiers filtres et d’autres papiers techniques sur le même site dans LE MOULIN DES BARREAUX VIEUX.

Les papiers « d’art faits main » sont fabriqués dans le MOULIN DES BARREAUX NEUFS.

L’église Saint-Etienne de Couze est devenue au XIXe siècle la propriété du moulin.

La société Prat Dumas est la plus vieille entreprise de France.

La plus ancienne entreprise de France ouvre ses portes !

Prat Dumas vous invite à visiter son site industriel exceptionnel, lieu de mémoire dans ce Périgord magnifique, visité par plus de 3 millions de touristes chaque année.

Prat Dumas arbore le blason de la papauté sur son logo car elle a été créée en 1309 par le Pape Clément V. Les trois croix symbolisent ses liens avec Amsterdam suite à la révocation de l’Édit de Nantes. La couronne du Tsar de Russie fut ajoutée en 1695 quand elle était fournisseuse exclusive de Pierre le Grand.

Prat Dumas dispose d’un savoir faire ancestral, sans cesse remis à niveau pour rester, aujourd’hui, l’une des plus performantes entreprises de production de papiers spéciaux au monde.

Prat Dumas compte parmi ses clients les entreprises les plus renommées dans tous les secteurs d’activité: Chanel, L’Oréal, Bourgeois, Guerlain, Nestlé, Institut Pasteur, Pierre Fabre, Michelin, Lafarge, Saint Louis Sucre,…

Ce qui ne l’a pas empêchée de valoriser un patrimoine industriel unique marqué par 700 ans d’histoire, en restaurant ses vieux moulins et son église romane du XIe siècle, héritages d’un passé prestigieux.

Les moulins réhabilités sont respectueux à la fois de la partie industrielle et de la partie historique de l’entreprise. Ils sont l’image de marque de Prat Dumas auprès de sa clientèle à travers le monde. Elle exporte 50% de sa production.

Prat Dumas réussie à assurer un maximum de plaisir à ses visiteurs en dévoilant son histoire et son importante activité industrielle, tout en conservant un côté ludique.

 

Vous pourrez acquérir sur place les papiers d’art Prat Dumas, ainsi que des produits du Périgord filtrés avec les papiers spéciaux Prat Dumas. Ces papiers et ces produits peuvent aussi être commandés à distance. Consultez notre boutique internet.

Actualités

Realisation Declik Informatique